Crédit logement : Comment faire un prêt pour acheter une maison ?

Monkredit ® » Crédit immobilier » Crédit logement : Comment faire un prêt pour acheter une maison ?

Prêt pour acheter une maison : ce qu’il faut savoir

Vous réfléchissez à souscrire un prêt pour acheter une maison ? Vous aurez la possibilité de choisir entre divers types de prêts en fonction de la nature de votre projet, du type de logement ciblé et de votre situation (personnelle, professionnelle ou financière).

prêt pour acheter une maison

Il n’existe pas un seul crédit logement, mais plutôt une variété de crédits qui sont adaptés au statut et aux exigences de l’emprunteur. Cette section du guide pratique sur le crédit immobilier vous aidera à choisir le type de prêt idéal et le taux le plus approprié pour terminer votre transaction.

Choisir son type de prêt pour acheter une maison

Pour déterminer quel type de prêt pour acheter une maison qui vous convient le mieux à votre projet de maison, vous serez confronté à un large éventail d’options proposées par les banques et autres institutions financières. Ces choix sont guidés par plusieurs facteurs spécifiques à votre situation :

  • La nature de votre projet immobilier, que ce soit l’achat d’une résidence principale ou un investissement locatif ;
  • Le type de bien que vous envisagez d’acquérir, qu’il soit neuf ou ancien ;
  • Votre situation personnelle et professionnelle, y compris votre statut professionnel (certains prêts peuvent être réservés à des catégories spécifiques d’emprunteurs, tels que les prêts immobiliers destinés aux fonctionnaires) ainsi que votre situation financière globale.

Il est donc crucial de bien comprendre toutes les options qui s’offrent à vous en matière de crédit immobilier et d’évaluer soigneusement chaque possibilité en fonction de vos besoins et de votre situation financière.

Quels sont les différents types de prêt pour acheter une maison ?

  • Le prêt avec amortissement est le type le plus courant de prêt immobilier traditionnel. Dans ce type de prêt, la mensualité de l’emprunteur est divisée en deux parties : le remboursement du capital emprunté et le paiement des intérêts. Ainsi, une partie du capital est progressivement amortie, d’où le terme “amortissement”, tandis que les intérêts du prêt sont payés au fur et à mesure des besoins. Le prêt est remboursé en totalité à la fin d’une période prédéterminée.
  • Le prêt lissé (ou prêt avec paliers) est une autre forme de prêt au logement, dont les mensualités sont ajustées en fonction des autres prêts en cours afin de maintenir un niveau d’endettement stable. Le prêt modulable permet d’adapter les remboursements aux fluctuations des revenus. Le prêt hypothécaire est garanti par une hypothèque sur le bien immobilier.
  • Le prêt relais est utilisé pour acheter et vendre un bien immobilier en même temps, ce qui permet à l’emprunteur d’acquérir un nouveau bien sans avoir vendu le précédent. Le capital est remboursé lorsque les fonds de la vente sont disponibles.
  • Un prêt in fine signifie que le capital est remboursé intégralement à la fin de la période de prêt. Pendant la durée du prêt, seuls les intérêts et les frais d’assurance sont payés et le capital est remboursé grâce à l’épargne progressivement accumulée. Ce type de prêt est avantageux car il implique de faibles mensualités et n’a pas d’impact significatif sur le niveau d’endettement, ce qui en fait un investissement locatif idéal.
  • Enfin, le prêt immobilier sans garantie permet d’obtenir un prêt immobilier sans avoir à verser d’apport, souvent exigé par les banques. Ce type de prêt peut également couvrir les frais supplémentaires liés à l’achat d’un bien immobilier.

Il est à noter que les banques offrent aujourd’hui la possibilité de contracter des prêts immobiliers d’une durée pouvant aller jusqu’à 30 ans, ce qui allège la pression des remboursements mensuels mais augmente le coût total du prêt en raison de sa longue durée.

Aides supplémentaires pour le crédit logement

Les “prêts réglementés”, qui sont accessibles sous certaines conditions, peuvent être combinés à ces prêts classiques. Le plus connu d’entre eux est probablement le PTZ, également connu sous le nom de prêt à taux zéro, qui vise à faciliter l’accession à la propriété pour les personnes qui commencent à acquérir une résidence principale. En général, cela complète un crédit immobilier existant. Une variante connue sous le nom de “éco-PTZ” est spécialement destinée à financer les travaux de rénovation énergétique.

Un autre type de prêt immobilier accordé par certaines banques en partenariat avec l’État est le prêt à l’accession sociale, ou PAS. Si certains critères sont satisfaits, il est possible de financer tout ou partie du coût d’une résidence principale pendant jusqu’à 30 ans. De manière similaire, le prêt conventionné couvre jusqu’à 100 % du montant nécessaire pour acheter une résidence principale, sans exiger de ressources spécifiques, et donne droit à l’allocation logement.

Des collectivités locales proposent également des prêts immobiliers spécifiques. Le prêt immobilier Paris est destiné aux habitants de la capitale souhaitant acquérir une propriété dans leur ville. Le crédit “collectivités territoriales” est également disponible, qui permet à une collectivité d’accorder directement un prêt pour l’acquisition d’un bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien.

Les prêts professionnels

Certains groupes de travailleurs peuvent bénéficier d’une forme de crédit immobilier spécifique connue sous le nom de “prêt professionnel”. Cela inclut notamment :

  • Le prêt employeur, également appelé “1 % employeur”, destiné aux employés des entreprises privées comptant plus de 10 salariés.
  • Le prêt fonctionnaire, un type de crédit immobilier proposé exclusivement aux fonctionnaires par certaines institutions bancaires.

Autres types de prêts

En outre, il existe quelques formes plus singulières (et moins courantes) de crédits immobiliers. Par exemple :

  • Le crédit-bail immobilier, réservé aux biens à usage professionnel : la banque acquiert le bien et le met à disposition de son client moyennant un loyer, avec une option d’achat ultérieure.
  • Le prêt caisse de retraite, permettant à un employé ou un cadre de financer l’achat de sa résidence principale grâce à sa caisse de retraite, sous réserve d’une période minimale de cotisation, et uniquement pour des montants limités.

Il est important de noter qu’il est possible de cumuler plusieurs types de crédits immobiliers. Pour connaître toutes les options disponibles, il est recommandé de se renseigner auprès de sa banque.

Choisir son taux pour un prêt pour acheter une maison

En plus des différentes options de prêts disponibles, il est essentiel de prendre en considération un autre aspect important du crédit immobilier : le taux d’intérêt.

Le crédit immobilier à taux fixe

Dans ce type de crédit, le taux d’intérêt est fixé au début du prêt et reste constant pendant toute la durée de l’emprunt. Cela permet à l’emprunteur de connaître à l’avance le montant des mensualités ainsi que le coût total du prêt. Le taux fixe est généralement privilégié pour les crédits immobiliers, notamment pour l’acquisition d’une résidence principale.

Le crédit immobilier à taux variable

Contrairement au taux fixe, le taux variable est soumis aux fluctuations du marché. Dans ce cas, le taux d’intérêt convenu entre l’emprunteur et la banque est basé sur un indice de référence, tel que l’Euribor, et peut changer périodiquement en fonction de cet indice. Bien que le taux variable offre la possibilité de bénéficier de baisses éventuelles des taux d’intérêt, il comporte également un risque accru si les taux augmentent sur une longue période.

Le taux variable avec un plafond (ou “capé”)

Il existe également une option intermédiaire entre le taux fixe et le taux variable, appelée “taux variable capé”. Dans ce cas, le taux d’intérêt peut varier mais dans des limites prédéfinies convenues entre l’emprunteur et le prêteur, ce qui limite le risque pour l’emprunteur en cas de hausse des taux.

Il est donc essentiel de bien comprendre les différentes options de taux d’emprunt disponibles et de choisir celle qui convient le mieux à votre situation financière et à vos objectifs à long terme.

5/5 - (1 vote)